Les Couleurs du Vent Maison d'hôtes et de partage au sud de Toulouse

Les injustices du confinement … Tenez bon !

22 April 2020

Injustices du confinement

Aux Couleurs du Vent, nous allons bien. Mais notre maison d’hôtes et de partage aime être remplie … Hôtes, voisin.e.s, ami.e.s, famille, partenaires, participant.e.s à nos soirées de partage, inconnu.e.s, vous nous manquez … J’espère que vous allez bien … 

Certain.e.s d’entre vous nous suivent sur Facebook ou Instagram. Voilà quelques nouvelles de chez nous et mes réflexions sur les injustices du confinement. 

Derniers moments de la vie d'avant

Nous avons reçu nos dernières hôtes de la vie d' « avant » samedi 14 mars dernier. C'était pour un moment joyeux ! Charlotte enterrait sa vie de jeune fille avec trois amies qui lui en avaient organisé la surprise … Petit dîner gastronomique au coin du feu pour ces quatre sympathiques jeunes femmes.

C'était aussi le week-end du deuxième stage de découverte de l'ennéagramme organisé par Barbara aux Couleurs du Vent. Nous étions une dizaine. J'ai activement participé à ce week-end intense de plongée en soi-même. Des échanges vrais et profonds, une animatrice enthousiaste, un vrai régal !

Le temps de tout remettre en ordre le lendemain, puis Les Couleurs du Vent ont plongé dans une sorte d'hibernation, alors même que le printemps montrait activement le bout de son nez au jardin …

Révolution en marche … dans la vie quotidienne

A la maison, la vie quotidienne s'est organisée. Nous sommes confiné.e.s à quatre, avec mon mari Christian et nos deux plus jeunes enfants, Pauline, 18 ans, fraichement rentrée de Paris, et Guilhem, 15 ans.

Tâches domestiquesDès ce premier mercredi de confinement, nous tenons un conseil de famille ! Nous faisons l'inventaire des tâches ménagères à accomplir chaque semaine et estimons le temps nécessaire. Nous prenons alors conscience que cela représente 1735 minutes hebdomadaires ⏰ ! Faire le marché, les autres courses, préparer les repas, faire les yaourts, la vaisselle, mettre la table, vider le lave-vaisselle, le seau de compost, les caisses de récup' (papier, plastique, verre) ou la poubelle de déchets résiduels, faire le ménage, ouvrir et fermer les volets, faire les lessives, étendre le linge et le plier, … Ouf ! D'autres idées ?

Chacun.e s’est ensuite positionné.e pour avoir des totaux équivalents. Chez nous, c'est une révolution qui est en marche #semaine1 ! Chaque mardi soir, nous faisons le point, et nous réaffectons les tâches … Nous y avons rapidement ajouté des travaux au jardin, et c'est désormais 2000 minutes que nous nous répartissons chaque semaine. Les tâches doivent tourner, pour que chacun.e découvre ce qui lui était quasiment inconnu ! Découverte du fonctionnement du lave-linge, de la yaourtière ou de la tondeuse … Repas équilibrés, variés et savoureux, avec les innovations culinaires des un.e.s et des autres. En effet, quand on cuisine trois ou quatre repas dans la semaine, on y met tout son cœur ! C'est aussi l'occasion d'admirer et de remercier chacun.e pour ce qu'il ou elle fait pour notre petite communauté …

Hibernation au printemps : les pins et le pain, notre chance de confiné.e.s

Les Couleurs du Vent ne reçoivent désormais plus aucune réservation, ni aucune demande de renseignements, mais seulement des annulations de réservations.

Cependant, au fil des jours, nous nous apercevons très vite de notre chance. On s'entend plutôt bien tous les quatre. Notre famille habite la grande maison que vous connaissez, dans laquelle chacun dispose de sa pièce personnelle, chambre ou bureau. Chacun.e de nous a l'habitude de travailler à domicile et Christian peut continuer à exercer une bonne partie de son activité professionnelle à distance.

Les pins …

Nous disposons d'un grand jardin et il fait beau … On déjeune dehors au soleil, on jardine et on s'émerveille du printemps qui fleurit. Notre grand fils passe élaguer les grands pins parasols. Puis j'ai tout le temps de débiter et de ranger les bûches, le petit bois et même les brindilles qui serviront à allumer le feu l'hiver prochain.

Et le pain

Nous continuons comme nous en avons l'habitude à nous approvisionner auprès des producteurs locaux que nous connaissons bien. Notre petit marché local s'organise et obtient une dérogation de la préfecture pour continuer à se tenir chaque semaine. Irène et Dominique, nos boulanger.e.s préféré.e.s, poursuivent leurs livraisons hebdomadaires de pain pour nos voisin.e.s et moi j'ai même le temps d'apprendre à faire du pain maison !

Réflexions … sur le confinement et ses injustices …

Cependant, vous nous manquez !

Aux Couleurs du Vent, nous avons l'habitude de recevoir des hôtes très différents, et c'est ce qui fait la richesse de ces rencontres. Alors, en ce temps de confinement, je pense à certain.e.s d'entre vous dont je me souviens très bien … Hôtes, mais aussi ami.e.s, famille, voisin.e.s … Je sais bien que chacun.e n'a pas forcément la même chance …

Vous qui êtes confiné.e.s n’êtes pas toutes et tous logé.e.s à la même enseigne ! Les injustices de ce confinement sont rapidement évidentes. Certain.e.s sont heureux.ses de ce confinement : moins de pression, plus de temps pour vous, avec votre famille, plus de liberté et de paix, pas d'embouteillage ou d'heures de transport quotidien, le calme rêvé si vous vivez près d'une voie ferrée ou d'un aéroport, … Pour d'autres, c'est une souffrance aujourd'hui et/ou beaucoup d’inquiétudes pour l'avenir …

Ville ou campagne ?

En ville ou à la campagne, en appartement,  plus ou moins grand, avec plus ou moins de promiscuité,  avec ou sans balcon, ou dans une maison, avec ou sans jardin, …

Enfants ?

Avec de petits enfants qui trépignent, des plus grands auxquels il faut faire la classe, … des ados qui craquent ou des jeunes qui se montrent autonomes et responsables, …

Solitude ?

Dans la solitude, en famille ou en groupe, complètement isolé.e et en détresse psychologique ou seul.e mais avec un réseau amical et familial développé, …

Harmonie ou violence ?

Au coeur d’une famille aimante et paisible, dans un couple uni, entre colocataires bienveillant.e.s ou dans un environnement agressif et violent, …

Connecté.e.s ?

Avec une bonne connexion Internet pour rester en lien avec votre université et vos ami.e.s, ou sans  … En télétravail, parfois intense, avec ou sans enfants à « gérer », ou en arrêt d'activité avec beaucoup de temps disponible pour vous et pour les autres …

Et les finances ?

Commerçant.e, intermittent.e, saisonnier.e, indépendant.e avec des difficultés et beaucoup d'inquiétude parce que sans plus aucune rentrée financière ou salarié.e dont la rémunération est en totalité ou bonne partie maintenue …

Et puis bien sûr il y a vous, les non-confiné.e.s, qui continuez à travailler à l'extérieur. Certain.e.s pour sauver votre activité, comme les artisans … D'autres pour que les confiné.e.s puissent se nourrir, être approvisionné.e.s, aidé.e.s, … Et même là il y a des injustices … Ceux et celles qui sont particulièrement exposé.e.s : les soignant.e.s, les aides à domicile, ceux et celles qui doivent quotidiennement emprunter les transports en commun, les caissier.e.s dans les commerces ouverts, les policier.e.s, les livreurs et livreuses,  … Oui, il y a bien des injustices dans ce confinement !

Et vous ?

Alors, dans quelle(s) case(s) vous situez-vous ? J'oublie certainement beaucoup d’entre vous. Confiné.e.s ou non confiné.e.s ? Chanceux.ses ou dans une situation plus difficile ? Donnez-nous de vos nouvelles ! Je serai très heureuse d’en recevoir de vous, de recueillir vos impressions aussi sur ce confinement qui dure … et sur ses injustices … Vous pouvez écrire un commentaire au bas de cet article ou sur Facebook. Merci ! Et quelle que soit votre situation particulière, je vous souhaite de tenir bon ! 

A un niveau plus collectif, réflexions sur le monde … et la vie d'après …

Au-delà de ces réflexions sur la situation de chacun.e, je suis aussi animée par de nombreuses réflexions à un niveau plus collectif, sur la solidarité, l'écologie, nos modes de vie … Mais cela fera (peut-être !) l'objet d'un prochain article !

D'ici là, portez-vous bien !

Corinne

Appeler