Les Couleurs du Vent Maison d'hôtes et de partage

Faire le tour de Clermont-le-Fort

 , , ,

Clermont-le-Fort

Notre village de Clermont-le-Fort

Notre petit village de Clermont-le-Fort est certainement l’un des plus beaux villages du Sud toulousain !

Le tour à pied

Vous pouvez facilement en faire le tour à pied en quelques minutes. Perché sur sa falaise, il est connu pour sa porte fortifiée des XIVème, XVIème et XVIIème siècles. Elle est surmontée d’une tour carrée à deux étages, l’un des rares vestiges de l’architecture militaire en pays toulousain. Elle figure à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Les curieux se renseigneront utilement auprès de l’Association des Amis de Clermont. Vous y trouverez en particulier de jolies peintures.

 

La falaise

Le fort de Clermont est d’autant plus précieux pour notre patrimoine qu’il a bien failli disparaître quand, le 6 octobre 1911, la falaise qui surplombait alors l’Ariège s’est effondrée ! Des tonnes de terres se sont éboulées dans la rivière qui rétrécit alors des deux-tiers. A l’époque, la colline sur laquelle le fort se dresse était prolongée par un large plateau qui a aujourd’hui disparu.

Vue panoramique sur les Pyrénées

Notre village est aussi connu pour sa vue panoramique sur les Pyrénées depuis sa table d’orientation. La vue y est en effet fabuleuse par temps dégagé. Cent mètres plus bas, on peut aussi admirer les méandres de la sauvage Ariège, dont les berges ont récemment été incluses dans le périmètre de la Réserve Naturelle Régionale.

 

 

L’église Saint-Pierre

Enfin, à l’intérieur de la cour pavée, l’église de notre village est aussi intéressante. Son clocher-mur est typique du Pays toulousain. A l’intérieur, elle porte en effet les marques de toutes les modes architecturales, décoratives, artistiques et culturelles entre l’époque romane et le début du XXème siècle. En 1868, un peintre italien en décora les plafonds et l’arc triomphal, couverts de scènes bibliques et de médaillons de saints. On peut aussi y observer des médaillons représentant Clermont et les villages voisins tels qu’ils étaient au milieu du XIXème siècle comme Venerque ou Aureville par exemple.