Les Couleurs du Vent Maison d'hôtes et de partage

Admirer un site majestueux au pied des Pyrénées

 , , ,

Cathédrale Ste-Marie à St-Bertrand de Comminges

A 74 kms, 1 heure.

Au pied des Pyrénées, le site majestueux de Saint-Bertrand-de-Comminges se découvre au détour d'un virage. Ancienne cité romaine fondée au Ier siècle av J.-C., le site est un haut lieu d'art, riche de 2000 ans d'histoire. Saint-Bertrand-de-Comminges, suspendu entre ciel et terre, se détache sur le fond vierge des contreforts pyrénéens. Autour de la ville haute, véritable sommet spirituel symbolisé par la cathédrale Sainte-Marie, s'alignent des maisons de style Renaissance, retenues par un rempart taillé dans le roc.

C’est par les ruines de l’antique cité romaine de Lugdunum, la cité des Convènes que débute votre voyage dans le temps. Au pied de la colline, s'étendent les ruines de la cité antique et ses nombreux vestiges gallo-romains. Temple, forum, théâtre, thermes et marché bourdonnent encore de l’effervescence d’une ville de 30 hectares peuplée par 5 à 10 000 habitants dans la 1ère moitié du IIe siècle après J.C. Le temple, édifié en marbre des Pyrénées, était vraisemblablement dédié au culte de Rome et de l'empereur. Le forum représentait le cœur économique et politique de la cité : il était ceint d'une galerie sur laquelle ouvraient des boutiques. Tout à côté, se trouvaient les thermes avec leur piscine extérieure et leurs bains d'eau tiède et froide. Du théâtre, adossé à la colline, ne subsistent que peu de vestiges, tandis que la basilique chrétienne originelle conserve quelques sarcophages.

La cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges, dont l'origine remonte au début du Moyen-Age, fut continuellement enrichie jusqu'au 16ème siècle d'éléments architecturaux et décoratifs.

La cathédrale regroupe ainsi trois époques et styles différents. De l'époque romane, on peut encore admirer la tour carrée du clocher, le linteau du portail représentant les douze apôtres, le tympan orné de l'adoration des rois mages ainsi qu'une galerie du cloître. A l'intérieur de la cathédrale, au milieu de la nef gothique, le regard est ébloui par le chœur de stalles en bois et par le magnifique buffet d'orgue, considérés comme des joyaux de la Renaissance.

En contrebas des petites rues médiévales de Saint-Bertrand, la basilique Saint-Just-de-Valcabrère s'élève au milieu des prés. Construite à l'emplacement d'une nécropole d'époque romaine, cette église romane a la particularité de présenter de très nombreux réemplois antiques dans son architecture ce qui lui confère une indéniable originalité.

Etape sur une voie secondaire de pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle (voie du piémont), la cathédrale abrite le tombeau de l’évêque Bertrand de l’Isle canonisé au XIIIe siècle.

La cathédrale de Saint-Bertrand, la chapelle Saint-Julien du Plan, la basilique paléochrétienne et la basilique Saint-Just-de-Valcabrère sont inscrites par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l'Humanité au titre des “Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle”.

Tarifs : 4 Euros par adulte. Tarifs réduits.